Covid-19 : plus de 1 000 personnes vaccinées dans le Saulnois

vaccinationCovid

La vaccination grand public contre la Covid-19 a commencé mardi 19 janvier à Château-Salins. Le succès est au rendez-vous.

Le centre de vaccination de Château-Salins, qui couvre tout le Saulnois, a passé le cap des 1 000 vaccinés contre la Covid-19. Et ce, malgré la panne qui a fait perdre 300 doses de vaccin. De quelques demi-journées hebdomadaires, la cadence a augmenté pour passer à des journées pleines.

Du côté du centre de vaccination Covid-19 du Saulnois, situé à l'hôpital de Château-Salins, le week-end a été actif. Pour la première fois en effet hors jours de semaine, samedi 13 février, on a joué de la seringue pour vacciner.

"Après la visite, en Moselle d'Olivier Véran, vendredi, on nous a alloué plus de doses de vaccin. Avec la CPTS (Communauté professionelle territoriale de santé) et l'hôpital de Château-Salins, nous nous sommes dépêchés vendredi soir pour nous organiser afin d'ouvrir le centre de vaccination. Et le samedi matin, tout était prêt ..." raconte Thierry Jung, président de la CPTS.

"Nous avons réussi à coordonner tous les corps de métier, et même les bénévoles" corrobore Nadine Rouyer, directrice de l'hôpital. C'est elle qui a ouvert des créneaux à saisir sur internet, vendredi soir à 23h, lesquels ont été pris d'assaut en pleine nuit par les publics éligibles.

Résultat, 92 personnes ont été vaccinées contre le coronavirus ce seul samedi, et les premiers étaient bien à l'heure à 9h du matin. Ils ont profité d'une bonne partie des 110 doses Pfiser-BioNtech que les sapeurs pompiers ont convoyées en urgence depuis le CHRU de Metz.

De quelques demi-journées par semaine, les professionnels de santé de l'hôpital et de la CPTS tournent désormais à un rythme quotidien pour pouvoir vacciner un maximum de monde. "Nous avons dépassé les 1 000 vaccinations à Château-Salins, et nous continuons la campagne" précise Nadine Rouyer. Un authentique succès que prouve la difficulté à décrocher un rendez-vous sur les plateformes de réservation : à peine mises en ligne, les places sont prises.

Le réfrigérateur a été sécurisé

Quant aux problèmes techniques qui ont entrainé la perte de 300 doses, l'hôpital castelsalinois assure qu'on ne l'y reprendra plus. Le dispositif d réfrigération dysfonctionnel, qui était tombé en panne et qui avait causé la mise au rebut des vaccins, a été changé. Il a été sécurisé et ne peut plus techniquement provoquer de rupture de la châine du froid.

Article du Républicain Lorrain du mercredi 17 février - Philippe Derler

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *