Pourquoi avoir organisé cette consultation spécifique ?

Pierre BARBICHE, médecin  : « Elle s’adresse aux personnes qui présentent les symptômes d’infection au coronavirus : fièvre, mal de gorge, toux, difficulté à respirer. L’intérêt est de pouvoir venir sans rendez-vous, au même prix qu’une consultation habituelle, avec sa carte vitale. Nous sommes équipés de blouses, gants et masques pour au moins une semaine. Nous sommes basés à Morhange (2 place Bérot, en face de la gendarmerie, N.D.L.R.) mais tout le monde peut venir, peu importe où le patient habite. J’ai d’ailleurs reçu ce matin l’appel de deux Naboriens. Nous organisons ce dispositif depuis une semaine, avec une vingtaine de médecins et infirmiers de la Maison de santé et des collègues de Grostenquin.

Pour l’instant, on part sur un créneau de 13 h à 15 h du lundi au vendredi, mais en cas de forte affluence, on pourra modifier les horaires et même faire appel à d’autres professionnels de santé. »

N’est-ce pas dangereux de regrouper des patients potentiellement atteints dans une salle d’attente ?

« Ce ne sera pas le cas ! Nous avons organisé un parcours dès l’extérieur de la Maison de santé, avec des bancs et des chaises espacés de quelques mètres. La Mairie a également installé une tente de l’Armée. »

Comment sera organisée la consultation ?

« Il y aura quatre postes de travail. Le premier, dès dehors, pour s’enquérir du motif du déplacement des patients. S’ils viennent pour un mal de ventre, une entorse, ils ne rentreront pas. Pour ces troubles, il faut continuer d’appeler son médecin traitant, comme d’habitude. Le deuxième poste concerne les renseignements administratifs – carte vitale et fiche résumant la situation du patient : s’il vient d’une zone à risques, s’il a été au contact d’une personne infectée, par exemple –, le troisième poste est tenu par des infirmiers et permet les prises de température, tension, etc. Enfin, le quatrième poste médical est dédié à l’examen qui déterminera la mesure à prendre : confinement chez soi, appel au centre 15, test de dépistage nécessaire. »